Titre
Actualisation page: 18.06.2009

New25_12

Joyeux NoËl...

crèche noël...
La neige étendait son long manteau blanc sur les routes, les trottoirs et les squares. Minuit toquait à la porte de l'humanité, très fière d'avoir maîtrisée le temps. Une main plongée dans la chaleur relative de son pardessus et l'autre ornée de la luciole rouge d'une cigarette, un homme marche, lentement, comme porté par une lointaine valse. Ses pas caressent les flocons éphémères qui, comme soumis au plaisir, craquent et soufflent. L'homme marche paisiblement au milieu des rues illuminées, croisant, parfois, les cris joyeux et les rires d'une maison aux fenêtres closes, aux volets ouverts et aux grands yeux lançant des pinceaux de lumière virevoltante dans une féerie de lucioles hésitantes. Le vent, doux, fait tourner dans une ronde dansante les flocons légers qui, timides, descendent en tournant puis remontent, laborieusement, jusqu'au dessus de sa tête. L'homme frissonne un peu, sans savoir si le froid le tient ou la beauté laiteuse du paysage. Ses pas le conduisent vers le square souvenir de son enfance. Longeant la route, toute son âme s'émerveille à la cristalline œuvre du givre sur les branches nues des arbres. Là, comme perdue d'un lointain passé, la feuille d'un arbre, pose une tache verte sur la blancheur virginale. Étonné, l'homme s'approche de cet improbable présent, lève les yeux sur les cimes des arbres alentour, cherche autour de lui une cause à cette aberration, soudain rêveur, il prend celle-ci dans sa main, comme un oisillon, et l'étudie minutieusement. Elle n'est qu'une feuille de chêne. Une de ces innombrables qui, cette été, se noyaient à leurs sœurs pour offrir fraîcheur et ombre aux passants. Un léger sourire s'installe au coin de ses lèvres. Quelle étrange histoire pourrait conter cette feuille, si elle était doué de la parole ! Mais la feuille reste silencieuse et inerte. Alors, l'homme reprend sa marche en la caressant lentement, comme la joue d'un enfant endormi. Il arrive, bientôt, aux portes du square et y pénètre, tel un fantôme. Les lumières clignotantes de la rue, font ressembler celui-ci à un de ces vieux films en noir et blanc dans les images s'entrecoupent de voiles noirs. Il semble, à l'homme, que le lieu apparaît au rythme de sa progression. Tout n'est que virginité, pureté, grâce. L'homme s'approche, lentement, d'un rocher, s'y assoit, pose délicatement la feuille sur son genou et lève les yeux au ciel. Il vit seul au milieu des siens. Nul n'a jamais cherché à apaiser ses douleurs, ses frayeurs et ses doutes. Alors, ici, en cette veille de noël, il se nourrit de la paix du monde. Un cri joyeux éclate d'une maison proche. Des enfants passent en courant aux portes du square. Il sourit et élève une vibrante prière en remerciement pour cette apaisement. La main caressant toujours la feuille, il demande à Dieu de le noyer dans ce paysage, de faire de lui une part de la féerie. Calmement, il sent le froid pénétrer en lui. Alors, un sourire au lèvre, il s'endort, offrant les dernières bribes de sa chaleur à la feuille perdue. Depuis lors, dans un square oublié, un chêne merveilleux, avec, à sa cime, une feuille toujours verte, pousse sur un rocher et offre un havre à tout ceux qui, hiver comme été, cherchent un peu de paix....

Gallerie Noël...


New19_12

Noël Partout...

Nounours...
...

Gallerie Noël...


New11_12

Dame blanche...

Espacité...
Et voici que la dame blanche est apparue (ici à la Chaux-de-Fonds au MIH)...

Mise à jour gallerie Noël...


New7_12

Biologie...


Ceux qui s’intéresseraient à la biologie, des animations existent (http://www.xvivo.net). Entre autre par l'Université de Harvard!

New5_12

NoËl approche...

Palace...
Le palace de lausanne (St-François) est revêtu de son "habit" de Noël...

D'autres photos ici...


New1_12

Journee du Sida, 1 Dec

Soyons tous solidaires envers les nombreux malades touchés par le SIDA.